Flickr_ Explore

Le Mercredi Pratique de cette semaine va être orienté vers un service unique de photo, notre préféré : Flickr. Mais il est probable que de nombreux autres sites utilisent des techniques proches pour mettre en avant les meilleures images, nous vous conseillons donc d’appliquer ces quelques astuces mêmes si vous n’utilisez pas Flickr.

Mettre en avant les meilleures photos envoyées par les membres est le but de l’Explore Flickr. Cette sorte de service « choisit » les photos de qualité qui méritent de se retrouver en première page, à la vue de tous les internautes arrivant sur le site. Mais choisir n’est pas vraiment le bon terme : tout est fait de manière automatique grâce à un algorithme qui va piocher dans les milliers de photos mises en ligne.

Feeen

Explore : comment Flickr choisit les photos, et nos conseils pour être sélectionné(e)

L’algorithme de Flickr répond à différents critères qui lui permettent d’être relativement pertinent et de proposer, il faut l’avouer, des photos intéressantes.

Bien sûr, Flickr comptabilise le nombre de vues ou de commentaires qu’une photo récolte. Mais en fait, Flickr s’intéresse surtout aux interactions entre utilisateurs – commentaires, favoris, emails etc – qui se passent autour d’une image. Ces données lui permettent de définir des hubs, c’est-à-dire des personnes susceptibles d’être des influenceurs, et dont les activités auront plus de poids. En d’autres termes, des gens en qui Flickr peut avoir confiance, car les autres internautes ont confiance en eux. Finalement, ça se rapproche du PageRank de Google 😉

Nothing can come of nothing

Plus subtil pour pondérer tout ces éléments, Flickr essaie de déterminer la cause de nos communications : si A et B discutent souvent de toutes leurs images, quelqu’elles soient, c’est qu’ils doivent être amis ; alors que si C et D ne se connaissent pas et échangent des emails/commentaires sur une photo en particulier, c’est que celle-ci a de la valeur. En fait, cela permet à Flickr de pondérer les différents échanges pour déterminer si ceux-ci sont le fruit d’une relation normale ou uniquement centrée sur l’image. La photo dont C et D parlent sera plus mis en avant que celle de A et B.

Three Gummy Bears

Ainsi, être sélectionné(e) peut vous permettre de faire connaître votre photostream et vos images du jour au lendemain (ou presque). Pour cela, il faut bien sûr des images intéressantes, mais il faut aussi se construire le réseau qui vous permettra de faire connaître vos photos. En participant aux discussions qui ont lieu en commentaire, en échangeant avec de nombreux autres photographes plus ou moins amateurs, en proposant des photos dans les groupes de partage… vous construisez un réseau – à votre échelle – de gens qui auront envie de discuter avec vous autour de vos images. Le but principal est naturellement d’apprendre et d’échanger, mais cela vous permettra aussi d’apparaître dans les « radars » Flickr, et avec du talent (et un peu de chance) d’être choisi pour l’Explore. Et c’est finalement aussi ça qui différencie Flickr des autres services photos, cette capacité à créer facilement une multitude de petits réseaux sociaux de photographes.

DOMO CLEAN

PS : pour cet article, nous nous sommes inspirés du livre « What Would Google Do » de Jeff Jarvis, et plus particulièrement du chapitre Listen. Ce ne sont donc pas des informations livrées par Flickr, qui garde secret son algorithme maison lui permettant de mettre en avant automatiquement des photos intéressantes.