Après le Mercredi pratique pour prendre prendre des photos sous la pluie, je vous propose pour mon premier article de continuer dans cette lignée et de vous expliquer les bases pour photographier des gouttes d’eau.

Goutte d'eau

Le matériel nécessaire

L’idéal est d’avoir au moins un, voire deux flash cobra, et surtout qu’ils puissent être déportés. Petite parenthèse : pour les déporter, plusieurs solutions (sauf si votre boîtier le gère nativement), soit des déclencheurs à distance comme les cactus d’Ebay, d’excellent rapport qualité/prix, soit les Pocket Wizard, beaucoup plus efficaces, et chers.

Ensuite, l’idéal est d’utiliser un diffuseur de lumière par flash (pas indispensable, mais vraiment préférable), un trépied pour l’appareil et un support pour chaque flash évidemment.

Pour le diffuseur de lumière vous pouvez utiliser un assemblage fait maison (boîte à chaussure), ou un diffuseur de flash acheté dans le commerce. Pour la boîte à chaussure, une vraie boîte à chaussure (pas de pointure de préférence) fera l’affaire, vous y collez une feuille de papier blanc ou papier calque, un trou pour le flash, et l’affaire est dans le sac.

Troisième élément indispensable, un fond sombre (une pochette par exemple, ou une feuille cartonnée), pour que la goutte se détache du mieux possible du fond.

Goutte d'eau

La mise en scène

Pour la mise en scène, libre cours à l’imagination, l’idéal étant évidemment le plus simple. En fonction du montage de la scène choisie, soit un robinet (pas toujours très pratique), soit un bac rempli d’eau.

Commençons par la solution du bac à eau. Il vous faudra alors un support pour y fixer une poche au dessus du bac qui permettra de faire le goutte à goutte. Ensuite placez un repère à l’endroit ou les gouttes tombent (stylo par exemple), et faites la mise au point manuellement sur le stylo. Ceci évitera les approximations de mise au point, ou les erreurs d’autofocus. Au niveau des réglages du boîtier, ne pas choisir une ouverture trop grande, ce qui vous évitera d’avoir une photo floue à cause de quelques millimètres de décalage. Et pour finir, prendre un maximum de photos, rythmées par le goutte à goutte.

Goutte d'eau setup

Pour la solution du robinet, que j’ai personnellement testé, le plus difficile au final après avoir bien nettoyé son robinet, est de réussir à avoir un goutte à goutte raisonnable et un minimum de place pour travailler. D’ailleurs c’est sans doute un des seuls moments de votre vie que vous n’allez pas regretter d’avoir un robinet qui fuit. A mon avis si vous essayez avec un robinet, ce sera sans doute plus pour photographier la goutte qui s’apprête à tomber, plutôt que l’impact de la goutte dans un récipient comme on le voit le plus souvent.

Mise en scène maison

Conseils et erreurs à éviter

Voici quelques conseils, et quelques erreurs à éviter pour mener à bien votre session « goutte d’eau » :

  • Si vous choisissez d’utiliser un bac, faites l’expérience sur différentes hauteurs de chute, et différentes quantités d’eau dans le bac. En effet, le couple niveau d’eau / hauteur de chute de la goutte détermine la forme de l’effet de la goutte d’eau lors de l’impact.
  • En augmentant la vitesse du goutte à goutte, vous réussirez sans doute à créer une collision entre le remous d’une goutte, et l’arrivée d’une nouvelle goutte. C’est ainsi que vous créerez l’effet de la première illustration de l’article.
  • Le choix de la couleur de votre fond. Noir pour de l’eau claire ou de couleur blanche, plutôt blanc pour des liquides colorés.
  • Ne pas utiliser le flash intégré, ou ne pas laisser un flash cobra sur le boîtier.
  • Ne pas utiliser l’autofocus, il s’y perdrait entre chaque goutte, et au mieux ne ferait pas la mise au point au bon endroit.
  • Ne pas se contenter que de quelques photos. Comme pour beaucoup de photos « expérimentales », il vous faudra quelques dizaines de photos, ou plus, avant d’avoir le résultat escompté.

Pour finir

Une fois les bases acquises et les quelques premiers tests réussis, exercez vous avec différents liquides, de différentes hauteurs, et avec différents récipients. Et laissez parler votre imagination.

strawberry

Sont évidemment bienvenus tous les commentaires de ceux ayant déjà expérimenté ce type de photographie.