Vous vous posez souvent la question suivante : quel intérêt de mettre un pare soleil sur mon objectif lorsqu’il y a pas de soleil ? Cet article devrait vous aider à y voir plus clair et comprendre pourquoi le pare soleil est là pour protéger votre matériel.

Le pare soleil est un morceau de plastique qui se fixe à l’extrémité de votre objectif. Il est très souvent compris quand vous achetez un objectif. Quand vous ne vous en servez pas, il est replié vers l’intérieur, mais si vous décidez de vous en servir, vous le dévissez et le repliez vers l’extérieur. Jusque là, rien de compliqué, mais certaines personnes (dont quelques connaissances) se sont dit qu’il ne servait à rien d’emmener son pare soleil en balade, car ça gênait quand il était refermé, et c’était inutile quand il était en place.

Voici quelques raisons qui devraient vous faire changer d’avis et vous pousser à l’utiliser plus souvent.

Eviter d’avoir du flare sur vos photos

Le pare soleil a pour fonction principale d’éviter d’avoir du flare sur vos photos lorsqu’il y a beaucoup de lumière (et que cette lumière ne vient pas de face). En effet, si vous prenez en photo un objet et que de la lumière vient frapper votre objectif sur le côté, vous avez toutes les chances d’obtenir du flare sur votre photo, soit des rayons comme sur la photo ci-dessous. L’utilisation d’un pare-soleil minimise les reflets qui se manifestent lorsqu’une lumière intense se reflète à l’intérieur de votre appareil, entraînant alors l’apparition de points lumineux et de rais de lumière sur vos photos.. En temps de pluie, il peut aussi protéger votre objectif des gouttes.

Flare and Duck

Même la nuit, c’est utile

La nuit, il n’y a pas de soleil, mais il y a beaucoup de lumières parasites qui peuvent gêner l’exposition de votre photo, surtout si vous faîtes des poses longues. Le plus souvent ce sera des lampadaires ou la lumière de la lune, donc le pare-soleil joue le même rôle que la journée, mais pour la nuit.

Une protection contre les chocs

Si votre appareil tombe, l’objectif est protégé par le pare soleil qui crée un espace entre le sol et la lentille. Vous me direz que l’appareil ne tombe jamais à la verticale l’objectif en avant. Peut être que non, mais ce cache peut au moins servir de protection lorsque vous tapez un objet en vous promenant (un mur par exemple). Au prix d’un objectif, je pense que le pare soleil est vraiment la moindre des choses pour garder son matériel en bon état.

Adieu les traces de doigts ou les poussières

Le pare soleil protège également des traces de doigt et de poussières. Sans pare soleil, il m’arrive très souvent de toucher la surface de l’objectif, qui est très sensible à la moindre trace de doigt ou de poussière. Certains pare soleil sont même spécialement conçu pour capturer les poussières qui passent près de l’objectif (grâce à du velours) et éviter que ces dernières ne se déposent sur la surface de l’objectif, futé non ?

Découvrez également comment nettoyer son matériel photo en toute sécurité.

Un petit air professionnel ?

Enfin, le dernier point, un peu secondaire je vous l’accorde, c’est que le pare soleil vous fait passer pour un professionnel. Allez, vous n’allez pas me dire que vous n’avez pas ressenti cet effet lorsque vous vous êtes baladé dans la rue, votre 18-55 mm fièrement orné de son pare soleil, et que quelqu’un s’est reculé de dix mètres en vous voyant, pensant que s’il passait devant vous vous alliez louper la photo phare de votre reportage ??? Cette considération n’a pas de prix… et malheureusement actuellement beaucoup de personnes évaluent un photographe à la taille de son objectif, alors pourquoi s’en priver ?!

En conclusion, j’espère désormais que vous allez sortir votre pare soleil, surtout qu’ils annoncent du beau temps pour ce weekend de pont.