Lomography a dévoilé un étrange appareil photo : l’HydroCome Sutton’s Panoramic Belair, un appareil photo argentique panoramique équipé d’un objectif remplissable avec du liquide pour simuler des effets de filtres.

Du liquide dans un objectif ? C’est en effet la première question qui nous vient à l’esprit lorsque l’on entend parler de l’HyrdoCrome Sutton’s Panoramic Belair, l’appareil photo argentique panoramique dévoilé récemment par Lomography. Pourtant, ce concept n’est pas nouveau et est directement inspiré par l’inventeur et photographe anglais Thomas Sutton. Lomography avait d’ailleurs déjà repris ce concept sur son Lomomod n°1 qui comprend une optique similaire.

L’HydroCome Sutton’s Panoramic Belair est toutefois le premier appareil panoramique 35 mm (104 x 35 mm) du fabricant à être équipé d’un objectif à remplir de liquides. Un objectif expérimental donc, dans lequel il est possible d’insérer différents liquides pour réaliser des effets colorés ou créatifs et par la même occasion remplacer les filtres.

Fini donc les gélatines, insérez-y plutôt de l’eau, du café, de l’aquarelle ou un colorant alimentaire dilué pour donner un rendu original à ses images. Pour guider les utilisateurs, le fabricant à dévoilé un guide des liquides utilisables. L’alcool, la colle, les huiles et les substances corrosives sont par exemple à éviter.

Les différents effets selon ce que vous allez injecter dans l’optique, ainsi que les liquides à éviter

Outre la possibilité d’y insérer du liquide, l’objectif équivaut à un 32 mm et dispose des ouvertures f/11, f/16, f/22, f/32 et f/128 (pinhole). Il faudra donc miser sur de très bonnes conditions lumineuses ou des temps de pose relativement longs via le mode Bulb pour obtenir une image correctement exposée.

Prix et disponibilité

Le Lomography HydroCome Sutton’s Panoramic Belair est disponible en précommande au prix indicatif de 79 € pour une livraison prévue mi-novembre 2020.

Notre premier avis sur le Lomography HydroCome Sutton’s Panoramic Belair

Lomography est réputé pour ses pellicules au look vintage, au rendu délavé, aux effets désaturés, souvent dans le but de vieillir le film. Nous ne sommes donc pas surpris que le fabricant modernise un vieux concept pour l’intégrer à son modèle panoramique aux perforations visibles, même si l’idée d’insérer du liquide au sein d’un mécanisme optique entouré de plastique nous laisse un peu perplexes.

Il s’agit donc d’un appareil photo expérimental qui va demander un peu de prise en main avant de pouvoir être utilisé correctement et dont nous doutons un peu de l’efficacité. Décidemment, Lomography va chercher bien loin pour attirer les nostalgiques. Avis en tout cas au curieux, en quête d’un appareil photo qui se distingue des autres et qui n’ont pas peur de dépenser 80 € pour tenter de nouvelles expériences.

Si vous décidez d’acheter le Lomography HydroCome Sutton’s Panoramic Belair, n’hésitez pas à nous laisser vos avis et impressions en commentaires.