DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, c’est Nicolas Rochereau, photographe amateur, qui partage avec nous ce qu’il emporte dans son sac photo lors de ses sorties en paramoteur.


Lecteur assidu de vos articles et notamment de vos « sacs photo de… » j’ai aussi été interpellé par votre article sur le GAS (lutter contre le syndrome d’acquisition), c’est ce qui m’amène à vous présenter mon sac photo, un sac des plus simples et excessivement peu cher qui m’a déjà permis beaucoup.

J’ai fait un peu de photo argentique quand j’étais étudiant en école de Beaux-Arts à Nancy et puis j’avais laissé ça de côté, me contentant avec le développement du numérique de petits appareils compacts bien pratiques pour trimbaler dans la poche et faire quelques photos de famille ou de vacances.

C’est en faisant des photos aériennes en paramoteur que je me suis de nouveau intéressé à la photo reflex et à ses possibilités, mais je ne souhaitait pas me lancer dans une débauche de dépense. Il me fallait un matériel léger, pas trop cher et évolutif, c’est ce qui m’a permis depuis deux ans de vraiment me faire plaisir sans grosse limite.

Voici ce que j’emmène avec moi :

  • Manfrotto Fourre-tout Essential Shoulder Bag M : il possède deux passants ceinture qui me permettent de le fixer sur ma ventrale en vol. En l’air je passe la sangle Peak Design Leash dans la poignée du dessus ce qui me permet de sécuriser mes deux appareils (un compact et un reflex) pour pouvoir les sortir et les rentrant simplement et rapidement en vol.
  • Canon EOS 100D, le plus petit des reflex, j’ai trouvé le boitier nu reconditionné pour 220 euros sur Ebay
  • Canon EF 50 mm 1.8 STM : le fameux !
  • Canon EF-S 10-18 mm f/4.5-5.6 IS STM : je l’utilise beaucoup en vol, le grand angle me permet parfois d’intégrer des éléments de la voile ou des suspentes dans le plan, le parfait objectif de paysage pas cher.
  • Canon 55-250 mm EF-S f/4-5.6 IS STM : ce zoom est extrêmement léger et facile à manipuler, pour le prix qu’il coûte il remplit parfaitement son rôle, évidemment il n’est pas très lumineux ce qui oblige très vite à monter dans les ISO.
  • Lumix TZ100 : un petit compact à capteur 1″ il avait la particularité d’avoir un long range (25-250mm) je l’utilise peu depuis que j’ai mon reflex, il me sert parfois en video ou en complément selon l’objectif qui est vissé sur mon reflex ou bien en aérologie turbulente quand je suis moins à l’aise avec le reflex.
  • une batterie supplémentaire pour chaque appareil et une carte SD de secours (je l’utilise quand j’ai laissé sur l’ordi celle que j’utilise habituellement)
  • Trépied de table Manfrotto Pixi : peu encombrant, il dépanne pour une photo de fin de journée après le vol
  • Gopro Hero7 black : stabilisation incroyable, commande vocale très pratique… et une qualité d’image vraiment excellente.

Difficile de résister à l’achat de matériel, je trouve cela bien pour démarrer de ne pas avoir à sur-investir, je cherche souvent sur Instagram des photos faites avec du meilleur matériel, il y en a beaucoup sans intérêt, à contrario certains font mieux que moi à setup égal, c’est un bon challenge 😉

© Nicolas Rochereau

© Nicolas Rochereau

© Nicolas Rochereau

Vous pouvez retrouver Nicolas Rochereau sur Instagram et sur Facebook.