Régulièrement, le sujet de la sauvegarde des photos revient dans les discussions entre photographes. Comment mettre ses photos en sécurité pour éviter de perdre ses images, ses souvenirs ou sa matière première si vous êtes photographe pro.

Aujourd’hui, nous célébrons la journée mondiale de la sauvegarde et nous souhaitons en profiter pour vous rappeler à quel point il est important de sauvegarder vos photos. Les photographies numériques sont devenues virtuelles, de simples suites de 0 et de 1 sur nos disques ou cartes mémoires qu’il est d’autant plus facile de perdre qu’elles sont impossibles à toucher, à sentir, avant de les avoir imprimer.

Selon le site World Backup Day, 30% des gens n’ont jamais fait de sauvegarde. C’est malheureusement une fois qu’il est trop tard que l’on s’attarde à cette tache. En ce 31 mars, prenez donc un peu de temps pour sauvegarder vos photos.

Si vous ne savez pas par où commencer, nous avons publié le livre numérique Bien sauvegarder ses photos. Ce livre contient tout ce qu’il faut savoir pour mettre en sécurité vos photos avec des stratégies de sauvegarde simples et efficaces.

En cette journée mondiale de la sauvegarde, nous partageons avec vous un extrait exclusif de notre livre, avec la règle la plus importante en sauvegarde.

La règle la plus importante de la sauvegarde : 3, 2, 1

Pour conserver vos photos en toute sécurité, il y a une règle d’or à respecter : la règle 3, 2, 1. Cette règle d’or de la sauvegarde vous permet de vous assurer contre les principales causes de perte de données présentées dans ce livre. Elle se base sur un concept majeur dans le domaine de la sécurité des données : la redondance, c’est-à-dire disposer de multiples copies d’un même fichier. Pour être certaines de pouvoir conserver vos données en cas de problème, ces dernières doivent être stockées sur plusieurs supports et à plusieurs endroits. C’est ainsi la seule manière pour qu’au moins une copie de vos données puisse être conservée en cas de panne ou de sinistre.

Pour une sauvegarde efficace, il faut donc utiliser les 3 ingrédients suivants :

  • toujours avoir 3 copies à jour de vos données
  • sur 2 types de supports différents
  • dont 1 copie stockée en dehors de chez vous (copie distante)

Cette organisation peut vous sembler disproportionnée, surtout si vous faites peu de photos, mais elle est pourtant nécessaire pour plusieurs raisons :

  • avec une seule copie, par exemple sur le disque dur de votre ordinateur ou sur un disque dur présent sur votre bureau ou dans un placard, vous courez de gros risques que ce dernier tombe en panne du jour au lendemain.
  • avec une seconde copie sur un support séparé chez vous, vous avez l’avantage d’avoir une version de secours (à condition qu’elle soit à jour) dans le cas où votre premier disque tombe en panne. Mais un incendie, un vol, une surcharge électrique ou toute autre catastrophe peut toujours détruire ces deux copies.
  • avec une troisième copie distante, qui sera stockée par exemple à votre bureau, chez un ami ou dans le cloud, vous couvrez tous les risques possibles.

À noter : Attention, une copie de votre dossier photo à un autre emplacement sur votre disque dur ne compte pas, ni dans une certaine manière une copie sur un second disque présent à l’intérieur de votre ordinateur. Il faut que cette copie soit effectuée sur un support qui ne soit ni tout le temps raccordé à votre ordinateur ni à la même prise électrique, afin d’éviter qu’un accident électrique ne détruise les deux copies en même temps.

Heureusement, la règle 3, 2, 1 n’est plus synonyme de corvée pour le photographe. Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions logicielles et matérielles pour vous aider à automatiser la copie de vos données au sein de vos domicile ou bureau. Et l’Internet à très haut débit facilite le stockage en ligne ou la sauvegarde à distance en plusieurs lieux.


Cet extrait est tiré du livre « Bien sauvegarder ses photos ». Retrouvez plus d’informations dans cet article et télécharger le livre complet sur notre boutique.