Après nous avoir présenté le Lorraine Mondial Air Ballons, paradis des montgolfières, le photographe Boris Untereiner revient avec une série de doubles expositions numériques : Double Xposure.

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

Voici comment il présente cette série :

Quand j’avais environ 10 ans, mon père me montra des diapositives où étaient visibles des portraits de ma mère mixés avec divers objets comme, par exemple, des lampes ou de la nature. C’était très étrange, perturbant, je ne comprenais pas. Mon père m’expliqua qu’il avait exposé deux fois la même position de la pellicule, en essayant de mettre du clair dans du sombre, etc.

Aujourd’hui, Photoshop m’aidant, je me suis inspiré de ce que m’avait montré mon père pour commencer une série de doubles expositions numériques.

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

Chacune de ces images est donc composée de deux photos mélangées avec un savant mélange dans Photoshop pour obtenir une double exposition. « Ces portraits ont été fait dans le but d’en faire des doubles expositions, ce ne sont pas des portraits « récupérés » d’autres shoots. Ces portraits sont fait spécialement pour les doubles expositions avec une lumière qui facilite les incrustations », nous confie Boris.

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

Comment a-t-il choisi chacune des photos qui composent ses créations ? « L’objectif est que l’image incrustée ait un lien avec la personne, l’ambiance ou la pose, je ne l’ai pas forcément au moment de la photo principale, mais l’idée est déjà grossièrement dans ma tête à ce moment-là. Par exemple ma femme et l’arbre de vie, le saut par dessus le pont ou le dynamisme de New York ».

Pour lui, le processus de création n’est pas forcément linéaire : « il m’est arrivé de faire les deux photos le même jour mais la plupart du temps l’image incrustée arrive plus tard ». Pas de limite, tant que « le mélange des deux images est parlant et cohérent ».

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

© Boris Untereiner

Vous pouvez retrouver l’ensemble de cette série et le travail de Boris Untereiner sur son site.