Les rumeurs disaient donc vrai : Sony vient d’annoncer son dernier boîtier hybride full frame, le Sony A7 Mark II (ou A7II tout simplement). Cette mise à jour du Sony A7 (lire notre test : Sony A7 : l’hybride full-frame tueur de reflex ?)  apporte des changements bienvenus.

Sony A7II

Une stabilisation mécanique sur 5 axes

En premier lieu, le Sony A7 II gagne une stabilisation mécanique sur 5 axes. C’était d’ailleurs la principale nouveauté attendue sur ce boîtier. Ce n’est pas une nouveauté pour Sony, car ses reflex Alpha disposent déjà d’une stabilisation mécanique du boîtier. Cette technologie a été hérité lors du rachat de la partie photo de Konica-Minolta. Selon Sony, cette stabilisation permettrait de gagner jusqu’à 4,5 stops. Si un objectif en monture E et stabilisé équipe l’appareil, Sony ajuste la stabilisation pour laisser l’objectif faire son travail, et se contente de la correction sur 2 axes (tangage et lacet).

A7II-stabilisation

C’est cependant la première fois que Sony intègre cette stabilisation à des boîtiers aussi fin, les Sony NEX en étant dépourvu.

Pour en savoir plus sur cette stabilisation, regardez cette vidéo :

Vers des optiques plus compactes pour Sony ?

Même si pour certains constructeurs comme Nikon la stabilisation optique est préférable à la stabilisation mécanique du boîtier, cette technologie va permettre au Sony A7II de proposer des optiques non stabilisées, qui sont très souvent moins chères et surtout moins encombrantes. On comprend donc ici le choix de Sony : sa gamme A7 plaît aux utilisateurs en quête de qualité d’image tout en conservant un appareil (relativement) compact, et il est fort possible que Sony produise des optiques à monture FE sans stabilisation.

Un grip plus prononcé pour une meilleure prise en main

Pour intégrer la stabilisation mécanique, Sony a du augmenter un peu l’épaisseur de son boîtier, et en profite pour proposer un grip plus prononcé et profond qui permettra au photographe d’avoir une meilleure prise en main du boîtier. A noter également que le déclencheur se situe désormais au bout de ce grip, et non plus au milieu du boîtier.

Sony-A7A7II

Ces quelques corrections ou améliorations ergonomiques sont bienvenues et rapprochent encore plus l’expérience du Sony A7 II avec celle d’un véritable reflex. Le Sony A7II prend tout de même un peu de poids par rapport au A7 : 599g contre 474g.

Le format XAVC S pour les vidéastes

Pour les vidéos, le Sony A7 II ajoute la compression XAVC S. Ce format permet d’obtenir une meilleure qualité d’image tout en restant sur du 1080p à 60fps. L’enregistrement en S-Log2 permettra également de profiter d’une plage dynamique maximale sur le boîtier.

Un nouveau processeur Bionz X pour plus de réactivité

Dernière nouveauté : un nouveau processeur Bionz X pour un démarrage plus rapide et un autofocus plus efficace (30% plus rapide selon Sony). Ces deux points semblent anecdotiques, mais le Sony A7 reste pour nous relativement lent, surtout sur l’autofocus. Espérons donc que ces améliorations permettront de donner un boîtier plus réactif, véritable argument de vente pour tous les utilisateurs venant du monde du reflex.

L’appareil est déjà disponible en précommande sur le site Amazon Japon  et sera disponible en Europe à partir de janvier pour un prix de 1800€ boîtier nu. On trouve actuellement le Sony A7 pour un peu moins de 1200 euros et nous ne savons pas s’il restera au catalogue.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Sony (en anglais).