En 2013, Jean de Pomereu découvre l’Antarctique et est fasciné par cette nature sauvage visuelle et silencieuse. Il y retournera plusieurs fois dans les années qui suivent, un peu comme Camille Seaman. Pour lui, les glaciers et icebergs forment une quiétude étonnante, parfois dérangée par quelques bruits sourds lorsqu’un morceau se détache du bloc, mais sinon, c’est un silence qui vous pénètre.

jpeg-1

Dans cette série Sans Nom, le photographe français dépeint des icebergs anonymes, à la fois gigantesque mais aussi fragiles, qui ne cessent de se métamorphoser, rendant difficile une quelconque identification. Ces totems de glace apparaissent et disparaissent, se forment et se déforment, pour au final n’être qu’un maillon constituant l’Antarctique.

jpeg-6

Jean de Pomereu - Sans Nom

Jean de Pomereu - Sans Nom

Jean de Pomereu - Sans Nom

Jean de Pomereu - Sans Nom

Jean de Pomereu - Sans Nom

Jean de Pomereu - Sans Nom

Retrouvez l’ensemble des photos de Jean de Pomereu sur son site internet.