Les ateliers du photographe : Photographier la nuit, un livre pour découvrir la technique

| 0 Commentaires

Ce livre s’adresse aux débutants comme aux plus expérimentés qui veulent apprendre, toujours. Il s’adresse aussi à ceux qui ne connaissent pas Toulouse (entre autre), car une partie des plus belles illustrations a été réalisée à Toulouse.

C’est en tout cas l’expérience que j’ai faite lorsque j’ai ouvert le livre confortablement assis pour ma première fois dans le TGV Paris-Toulouse.

Malheureusement c’était le premier weekend de décembre et en plein soleil il faisait environ -2/3° avec du vent. Et même si la nuit arrive vite en hiver je n’ai pas vraiment eu l’occasion de faire Toulouse « by night » avec un trépied à profiter de la vue au bord de l’eau.

Les ateliers du photographe : Photographier la nuit

Dans Les ateliers du photographe : Photographier la nuit aux éditions Pearson, Florence At et son équipe nous montrent pas à pas les différentes techniques qui permettent de rendre plus créatives nos photos de nuit.

Le livre, comme tous les ouvrages de la collection Les ateliers du photographe, se divise en deux parties : les fondamentaux techniques et les ateliers pratiques.

Les fondamentaux techniques de la photo de nuit

Cette partie est incontournable pour les novices car elle présente en détail et de façon très claire les différents éléments qui permettront de faire de bonnes photos de nuit, comme le matériel nécessaire, les réglages techniques pour exploiter son appareil au mieux selon les situations.

Néanmoins, elle reste intéressante à lire ou parcourir pour les lecteurs les plus éclairés. En effet on peut y retrouver de bons comparatifs de réglages dans certaines situations particulières ou des idées de cadrage et d’utilisation de l’environnement. Sans oublier la gestion de la météo et les autorisations nécessaires dans certains cas.

Les ateliers pratiques sur la photo de nuit

Les ateliers pratiques couvrent la deuxième moitié du livre et abordent des sujets très accessibles car cinq des douze ateliers proposés peuvent être appliqués dans des villes plus ou moins grandes, à la maison, à côté de chez soi ou en voyage à l’autre bout du monde. Ceci est très bien illustré par les photos dans chacun des thèmes, mêlant boutique d’une petite rue new-yorkaise, pont toulousain et roue de skateboard en macro.
La liste est la suivante :

  • L’éclairage urbain
  • Photographier l’eau
  • Les portraits de nuit
  • Les reflets
  • Ciel et étoiles
  • Feux d’artifice
  • A l’intérieur
  • Effets créatifs
  • HDR
  • Traces lumineuses
  • Les objets
  • Création en prostproduction

Les ateliers du photographe : Photographier la nuit

Florence At aborde aussi l’utilisation du HDR (sans trop en abuser évidemment) ou encore la postproduction. Chaque atelier présente une analyse de la situation, une façon de procéder ainsi que des variantes en conclusion, ce qui les rend très facile d’accès, où l’on peut retrouver rapidement l’information que l’on cherche.

J’ai vraiment apprécié qu’il y ait beaucoup d’idées à piocher, car c’est souvent ce qui manque le plus. C’est assurément un livre de chevet et de sac à dos.

Conclusion

Cet ouvrage est sensiblement axé vers les débutants, mais la partie ateliers, à défaut de révolutionner les classiques, est très instructive et donne de bons conseils de réglage et de composition.

Il est disponible ici au prix public de 21€.

Pour aller plus loin :

email

Laisser un commentaire

Champs Requis *.