Alors que l’an dernier notre guide d’achat séparait les reflex en deux catégories (amateurs d’un côté, experts de l’autre), nous avons décidé cette année de les regrouper dans un même article : cela vous permettra d’y voir plus clair dans l’offre de ce type d’appareils. Toujours est-il que si vous cherchez à vous équiper d’un appareil photo reflex, vous devriez trouver dans ce guide le modèle qui vous convient.

Pour les débutants comme les passionnés : capteur APS-C

Vous débutez en photo mais voulez un appareil complet, délivrant une photo de qualité sans vous ruiner, tout en vous permettant de progresser ? Ou vous faites de plus en plus de photos, cherchez des réglages manuels complets avec un boîtier personnalisable et durable ? Les reflex entrée et moyen de gamme peuvent être le bon choix.

Nikon D3200 et Pentax K30

Ces reflex entrée de gamme produisent une qualité d’image inimaginable il y a encore quelques années pour ces prix. Ils viennent maintenant faire de l’ombre aux autres produits (hybrides, bridges…) pour tous les acheteurs à la recherche de simplicité, compacité et prix accessible.

Ainsi, le Nikon D3200 est équipé d’un capteur étonnant de 24Mpx, une prouesse pour un boîtier entrée de gamme (à peine 550€ en kit) au volume très contenu. C’est donc pour nous la référence de ce niveau de prix, et pas seulement pour son capteur : c’est aussi le cas pour sa bonne gestion du bruit (cela reste incomparable avec du haut de gamme, mais vous pourrez faire des photos à 800 ou 1600 Iso sans voir apparaître ce grain). Cette qualité se ressent également en vidéo, avec un mode 1080p à la hauteur. Le tout dans un boîtier léger et compact, facile à transporter, surtout avec le kit de base 18-55 (qui reste peu qualitatif mais que vous pourrez changer sans souci ensuite).

En face, des marques comme Canon ou Sony ont du mal à se démarquer. C’est surtout vrai car leurs produits n’ont pas été renouvelés depuis longtemps, il est possible que cela change en début d’année, mais l’appareil ne sera pas sous le sapin 😉

En revanche, outsider mais tout à fait pertinent pour ce prix, Pentax peut faire valoir de nombreux atouts avec son K30, qui à nos yeux valent le coup. Notamment, c’est le seul boîtier pour un tel budget à proposer une vraie protection anti-ruissellement : idéal pour les plus baroudeurs ! Côté photo, le capteur est éprouvé : le 16 Mpx fabriqué par Sony se retrouve dans de nombreux appareils et offre un très belle qualité d’image, avec une montée en ISO bien gérée par Pentax (vos photos seront un peu plus propres que sur le Nikon). C’est côté vidéo qu’il pêche un peu, sans mise au point continue ou son stéréo. Le kit se trouve autour de 620€.

Incontournable Canon 650D, mais aussi Pentax K5 et bientôt Nikon D5200

Appareils plus complets que leurs petits frères, avec des boîtiers souvent mieux finis, des réglages manuels bien plus rapides d’accès, une qualité d’image équivalente ou meilleure… ce sont des boîtiers complets, équilibrés, sans vraie faiblesse. Idéal pour le passionné qui ne souhaite pas passer le cap du full-frame (besoin, prix, encombrement…).

Le Canon 650D a dominé 2012 et c’est un modèle phare pour un prix à peine supérieur à 700€ dans le cas du kit de base. Il dispose évidemment de solides arguments qui à nos yeux aussi le mettent sur la première marche. Il y a bien sûr son prix. Et donc un rapport qualité d’image / budget assez imbattable : les 18 Mpx de son capteur sont tout à fait à la hauteur des attentes de nombreux photographes, procurant des images bien piquées (avec peu de bruit) et permettant de recadrer sans souci ses images ou de les traiter dans des logiciels comme Lightroom. Il est également rapide pour cette gamme : 5 images par seconde d’une part, mais aussi grosse réactivité de l’autofocus d’autre part. Cet autofocus est tout aussi à l’aise en vidéo et la mise au point est automatique : un beau progrès qui permet de suivre un sujet de manière fluide (le plus souvent, car ce n’est pas encore aussi efficace qu’en photo). Enfin si vous souhaitez vraiment exploiter votre appareil, optez pour une optique STM (comme le EF-S 18-135 mm 3,5-5,6)

Ce n’est qu’en début d’année prochaine que Nikon ripostera avec son Nikon D5200, mais avec un tarif un peu supérieur. Bien que tentant sur le papier, il rate donc les fêtes de Noël.

Il n’y a donc pas vraiment de concurrent direct, mais à nouveau nous pensons à Pentax pour avoir un boîtier intéressant : le Pentax K-5, grand frère du K-30, est plus vieux et était plus cher, mais on le trouve maintenant à des prix intéressants (850€ par exemple avec l’objectif du kit). Ainsi, vous aurez un reflex entièrement tropicalisé, là encore du jamais vu pour ces prix. Le capteur lui même est stabilisé, ce qui permet d’économiser sur l’objectif. Et la qualité d’image est au rendez-vous, même en montant dans les ISO, le tout avec une rafale rapide. L’autofocus restera cependant un cran en dessous et il faudra faire avec un son mono pour la vidéo.

Il existe d’autres boîtiers très performants sur le marché, mais à nos yeux ils n’égalent pas le 650D. Par exemple, le très bon D7000 commence à accuser son âge et nous vous conseillons d’éviter les boîtiers ayant plus de 1 an 1/2 à 2 ans (sauf pour certains usages spécifiques et pour les occasions). Autre exemple chez Sony, où dans cette gamme de prix aucun appareil ne peut concurrencer le Canon.

Pour les passionnés ou les professionnels : capteur full-frame avec les Nikon D600 & D800 et les Canon 6D et 5D Mark III

Plus exigeants mais aussi plus performants, offrant une expérience sans limite aux photographes, ces boîtiers haut de gamme commencent à toucher une cible plus large que les seuls professionnels. Baisse des prix, intérêt des passionnés pour le full-frame… le secteur se porte plutôt bien.

Découverte du full-frame ou second boîtier professionnel avec le Nikon D600 (et Canon 6D à la rentrée)

Alors que les 2 catégories précédentes sont équipées de capteurs APS-C (taille standard des reflex numériques), les modèles suivants sont équipés de capteur full frame 24×36. N’hésitez pas à consulter notre MP sur les avantages du full frame pour bien comprendre ce que cela apporte.

Ici c’est le Nikon D600 qui pour l’instant mène la danse (facile, le 6D n’est pas sorti !). Nous avons pu le tester pendant un week end berlinois, le test complet arrivera sous peu ; Emmanuel en a par ailleurs fait l’acquisition récemment. C’est donc un boîtier qui l’on affectionne chez Phototrend. Et pour cause : premier full-frame Nikon à descendre sous 2000€ (moins de 1800€ sur Amazon !), il offre des performances sans commune mesure pour un tel budget. Le tout dans un boîtier bien plus polyvalent et léger que les exigeants D800 & co. Car finalement c’est une sorte de gros D7000 auquel Nikon aurait greffé le capteur d’un petit D800 : capteur de 24 Mpx full-frame, rafale 5,5 i/s, autofocus performant (à la croisée du D7000 et du D4), viseur 100%, flash intégré, double slots SD et vidéo full HD jusqu’à 30 i/s… La montée en ISO est particulièrement remarquable, semblable au D800, avec un bruit très bien géré (à bruit égal, il semble souvent plus doux ou diffus sur le D600/D800 que chez la concurrence). Enfin, pour conclure, Nikon a lancé une optique intermédiare 24-85mm f/3,5-4,5, bon compromis entre les optiques DX et le haut de gamme FX (nous vous conseillons tout de même de faire le maximum pour l’équiper d’optiques haut de gamme).

Le Canon 6D est très séduisant également, mais il risque bien de rater les fêtes et nous n’avons pas pu le tester personnellement. Il sera particulièrement intéressant pour les plus connectés d’entre vous : il intègre le GPS et le Wifi dans le boîtier, alors que chez Nikon il faudra passer par des accessoires. Mais il nous semble en retrait (sur le papier) concernant l’autofocus, le flash (absent), le double emplacement SD ou le viseur 97%. Un avis qui reste à challenger une fois le boîtier testé.

Des appareils très haut de gamme pour les plus exigeants : Nikon D800 et Canon 5D MarkIII

C’est le Nikon D800 qui a fait la plus forte impression en début d’année lors de son lancement, non sans crainte : pour la première fois, un boîtier embarque un capteur de 36 Mpx. Vous pouvez relire notre article sur questions / réponses et prise en main, mais sachez que Damien, heureux possesseur du boîtier, en est totalement satisfait. La qualité d’image est incroyable avec une capacité à monter dans les ISO remarquable pour cette définition. Le boîtier est ultra complet avec un viseur 100% très agréable. Le mode vidéo est lui aussi de haute volée, avec pour les plus mordus professionnels une sortie non compressée. C’est un boîtier qu’il faut tester et prendre en main (assez lourd et volumineux) mais qui offre une réelle qualité de finition. Il faudra naturellement privilégier des optiques haut de gamme pour profiter d’un tel appareil. Nu, il se trouve maintenant autour de 2500€.

Dans l’autre camp, Canon offre un appareil au capteur de « seulement » 22 Mpx, mais qui en échange est capable de monter de manière époustouflante dans les plus hautes sensibilités. Le D800 a fait fort au regard de sa définition, ici le Canon est un vrai cran au dessus, avec des images utilisables à 25 600 ISO. Et bien sûr votre ordinateur n’aura pas à subir la taille des fichiers extraits du D800 😉 Le mode vidéo est également à la hauteur des standards créés par le 5D Mark II, lui qui avait révolutionné le marché (mais toujours sans autofocus continu). N’hésitez pas à jeter un oeil à notre article sur le 5D Mark III. Plus récent que son concurrent, le prix est encore un peu plus élevé, autour de 3000€ nu.

Les appareils de type D4 ou 1Dx pourraient très bien être cités également dans cette rubrique, mais ils touchent à nos yeux une cible quasi uniquement professionnelle et devraient intéresser un nombre très limité d’entre vous. Nous ne sommes également pas les plus à même de vous conseiller de tels boîtiers, ne les ayant jamais utilisés !

Ainsi s’achève notre tour de l’univers merveilleux des reflex 🙂 Comme vous pouvez le constater, nous avons été très sélectifs, proposant uniquement les quelques modèles qui à nos yeux sortent vraiment du lot. En fonction des vos critères, certains pourraient reprendre l’avantage, nous serions heureux que vous nous détailliez ces choix dans les commentaires.

Pour rappel, le guide d’achat Noël 2012 de Phototrend c’est trois guides complets :