Suite au guide d’achat des meilleurs reflex amateurs et professionnels, voici maintenant notre guide des meilleurs appareils hybrides et compacts experts (avant celui à venir sur les compacts et les smartphones).

Pourquoi une telle classification, plutôt que de séparer les hybrides des compacts et des smartphones ? Pour une question d’usage, tout simplement. Alors que les smartphones et que les petits compacts ont vocation à tenir dans la poche, quelque soit la raison de leur achat, les hybrides cherchent le bon compromis entre reflex et compact. Les compacts experts répondent eux à des besoins assez spécifiques, difficiles à classer, mais qui se rapprochent plus du 2e boîtier accompagnant un reflex, en plus léger mais tout aussi personnalisable et manuel.

Avant de passer au guide lui même, voici un visuel de DPReview permettant de comprendre les différences de taille entre les capteurs, justifiant elles aussi notre classification :

Les hybrides entrée de gamme, le compromis pour tous ?

Ces appareils viennent en concurrence frontale des reflex entrée de gamme, mais avec une promesse un peu différente : peut être pas aussi rapide qu’un reflex, peut être pas aussi personnalisable, avec un capteur un peu plus petit… mais tout en étant suffisant dans la plupart des cas et en offrant un boîtier plus léger, plus compact et (souvent) moins cher. En fonction de ce que vous attendez de votre appareil, vous pourrez ainsi privilégier l’un plutôt que l’autre.

Sur l’entrée de gamme, les deux appareils se démarquant de la concurrence sont les évolutions des appareils que nous avions sélectionnés l’an dernier : Sony NEX-F3 (évolution du NEX-C3) et Panasonic Lumix GF5 (évolution du GF3).

Commençons par Sony, leader des hybrides avec sa gamme NEX. Le NEX-F3 est donc l’entrée de gamme mais elle propose déjà un très haut niveau de prestation. L’appareil gagne notamment un flash intégré, vrai plus pour un hybride à utiliser en toute situation. Il est agréable à prendre en main et bénéficie toujours de « l’expérience » NEX, déroutante au départ mais finalement assez pertinente. Bien sûr, c’est surtout la qualité d’image qui s’avère réussie pour ce prix, avec un bon piqué (le kit de base reste peu performant) et une bonne gestion des hautes sensibilités (1600 ISO sans trop de bruit). Ce NEX-F3 se trouve pour moins de 500€ avec le kit de base (et Sony rembourse 50€ pour Noël).

Panasonic fait un autre pari avec son Lumix GF5 : offrir un appareil qualitatif pour le néophyte. La qualité d’image est bonne, sans être ce qui se fait de mieux. Les réglages sont suffisants, sans être ultra complets, mais toujours facile d’accès et simples à comprendre (écran tactile ET boutons physiques). Le résultat : un appareil accessible, petit, agréable à utiliser… un compromis réussi en quelque sorte. Pensez bien à prendre le kit X (un peu plus cher, autour de 530€) dont l’objectif est encore plus compact.

Les hybrides haut de gamme, pour les photographes exigeants

Alors que ces produits hybrides sont jeunes, ils semblent avoir trouvé leur public et les constructeurs se sont engouffrés dans cette opportunité de nouveaux débouchés. Certains modèles ciblent ainsi le haut de gamme avec des produits chers mais très qualitatifs. La question qui reste sans réponse cependant : pour ce prix, les reflex ne sont-ils pas plus intéressants (pour le moment en tout cas) ?

Sur ce haut de gamme, difficile de réellement départager les appareils, tant leurs différences sont marquées.

Sony a toujours dans sa gamme un appareil intéressant, déjà mis en avant dans notre guide 2011 : le NEX-7. Equipé d’un très bon capteur 24 Mpx, les images sont parfaitement définies, avec une gestion des hautes sensibilités maîtrisées et un piqué étonnant (en fonction de l’optique choisie). L’appareil est agréable à utiliser tout en restant assez compact (il intègre même le flash), les menus tombent bien sous les mains – il faut tout de même s’habituer à la logique NEX. Enfin le viseur est performant, complété d’un écran agréable. Le tout dépasse malheureusement les 1000€

Mais ce n’est pas le seul à viser le premium, avec un tarif premium : Olympus livre avec son OM-D EM-5 un hybride capable de voler la vedette à Sony. Et cela commence par un look retro sacrément réussi ! En plus du look, le boîtier est tropicalisé, un vrai plus pour tous les voyageurs. Pas de flash intégré cependant, et le viseur protubérant lui fait perdre en compacité. Le capteur lui est à la hauteur du look, avec un micro 4/3 qui fait des merveilles, même en montant dans les ISO : à 3200 ISO, vos images restent exploitables. Les menus sont complets, aidés par un écran tactile inclinable.  Il dépasse lui aussi les 1000€ avec le kit (le 12-50 est également tropicalisé).

Notons que la gamme NX de Samsung peut aussi en intéresser certains, notamment les plus branchés : leurs appareils savent communiquer avec votre smartphone pour rendre l’appareil photo « connecté ». Autre produit intéressant, pour ceux cherchant une plus grande compacité couplée à une qualité d’image supérieur : Fujifilm propose un appareil déroutant avec le X-Pro1, avec une qualité d’image supérieure aux concurrents, mais nous le trouvons cependant un peu élitiste et pas très homogène.

Compacts experts, un reflex de poche

Depuis bien longtemps, les compacts haut de gamme empilent les fonctions et cherchent à en faire toujours plus. Mais depuis quelques mois, peut être même un an, certaines marques proposent des produits réellement aboutis et tenant enfin leur promesse : offrir dans un petit appareil compact toute la richesse fonctionnelle des reflex, avec une qualité d’image encore en retrait mais en constante progression. D’ailleurs, si le critère de taille est primordial pour vous, pensez à faire un tour sur CameraSize : vous verrez ainsi facilement quel volume fait chaque appareil et pourrez les comparer.

Et comme pour les hybrides, Sony a frappé très fort sur ce marché jusque là trusté par Canon et ses gammes G et S : le DSC-RX100 est une grande réussite. Allons directement à l’essentiel : c’est la qualité de son capteur 20 Mpx qui le rend si performant. Avec une taille supérieure à tous les autres compacts (regardez notre schéma en début d’article, seul le G1X est mieux équipé) tout en restant dans les mêmes volumes, c’est un compagnon idéal pour les plus exigeants. Ainsi, sensibilité et piqué sont de haut niveau, tout comme la qualité des vidéos. Il est plutôt rapide (pour un compact !) et sa qualité de fabrication est à la hauteur de ses performances. Dommage que, comme la plupart des concurrents sur ce type d’appareil, la batterie soit si faible… Enfin, cet appareil n’est pas pour toutes les bourses (on le trouve à 560€ sur Amazon) mais c’est un prix que nous trouvons plutôt justifié.

 

Le seul adversaire à la hauteur se trouve chez Canon, avec le G1X. Il a pour lui un capteur encore un peu plus grand, entre le 4/3 des hybrides et l’APS-C des reflex. La qualité d’image est donc largement à la hauteur, surpassant un peu le Sony dans les hautes sensibilités. Et il a pour lui un écran orientable et un zoom un peu plus fort et de meilleure qualité. Pourquoi ne pas le préférer au RX-100 ? Tout simplement parce qu’on ne peut plus vraiment le considérer comme un compact, le volume global étant bien supérieur : le Sony passe facilement dans un poche de veste, le Canon risque d’être protubérant. Notons enfin que ce modèle est encore un peu plus cher, atteignant 650€.

En face de ces deux leaders, il existe deux grandes alternatives :

  1. le compact pas si compact mais plein de boutons, pour les férus de réglages manuels accessibles très rapidement
  2. le compact vraiment compact, peut être moins rapidement personnalisable mais à avoir toujours sur soi

En bref, dans la première catégorie, ce sont les Nikon P7700 (425€) et Canon G15 (575€) qui sortent du lot. Le premier est un peu mastoc, pas très séduisant même, pas toujours rapide, mais le boîtier est plutôt bien pensé avec son écran orientable et il offre une belle qualité d’image. Le deuxième, bien qu’issu d’une belle famille, se montre moins convaincant et trop cher, tout en offrant toujours une belle qualité d’image et une bonne gestion des ISO.

[Edit] Bertrand en commentaire nous conseille le Panasonic Lumix LX7 (moins de 500€). Bien qu’un peu en retrait sur la définition ou la qualité des images, il a pour lui 2 gros arguments : une optique très lumineuse en grand angle (f/1.4, cela évite de trop monter en ISO) et un mode rafale rapide (12 i/s).

Dans la deuxième catégorie, nous apprécions beaucoup le Canon S110, vendu sous les 400€. La encore, la batterie est beaucoup trop faible mais l’appareil est très léger et compact, avec des réglages manuels pour les experts et une qualité plutôt bonne. Pour le prix, réfléchissez tout de même au Sony RX100, qui sur la qualité d’image s’avère bien meilleur.

Et les bridges alors ?

Pour être honnête, ce n’est pas un segment que nous trouvons très intéressant et il répond uniquement à certains usages bien spécifiques. Par exemple, une personne peut chercher un appareil compact mais avec un très gros zoom, quelque soit la qualité d’image, le tout dans un petit budget. Alors certains bridges pourront répondre à ce besoin mieux que d’autres types d’appareils (le Panasonic Lumix FZ200 en est un bon exemple, alliant zoom x26 et optique ouverte à f/2.8 quelque soit la focale – mais à plus de 500€). Pour le reste, nous vous conseillons de rester sur des formats plus compacts, comme les experts cités plus haut, ou de passer sur des reflex entrée de gamme / des hybrides.

Nous avons fini notre tour d’horizon des appareils hybrides et compacts experts. Le premier segment est assez récent et les constructeurs cherchent encore leurs marques, essayant de se démarquer les uns des autres, il faudra choisir avec discernement en fonction de ce que vous privilégiez. Les compacts experts sont eux presque arrivés à maturité, notamment grâce à Sony.

Mais peut être que vous préférez un autre boîtier ? N’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires !

Pour rappel, le guide d’achat Noël 2012 de Phototrend c’est trois guides complets :