Un 5D Mark II mutant : alliance entre le numérique et l’argentique

| 3 Commentaires

Avec le développement de la photographie numérique, vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir redécouvrir la photographie argentique. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès des Lomos, ou bien encore des filtres vieillis que l’on retrouve dans de nombreuses applications mobiles dédiées à la photo.

Piccolette1

Et pourquoi ne pas créer ce monstre de Frankenstein, mi-numérique, mi-argentique, pour mêler les plaisirs et satisfaire nos plus profondes envies ?

C’est peut-être ce qu’a fait Jason Bognacki en créant cet appareil hybride, entre un appareil à soufflet et un boîtier numérique.

Piccolette2

Piccolette3

Pour ce faire, Jason a utilisé un vieil appareil Piccolette Contessa-Nettel datant de 1919 et l’a attaché à son boîtier numérique, un Canon 5D Mark II. Les résultats sont étonnants, tant l’image créée a du piqué.

IMG 3711

La photo ci-dessus a été prise avec un objectif vieux de 100 ans également, le Zeiss Ikon 7.5cm f6.3. Ce caillou n’a pas à palir devant nos derniers objectifs ultra-modernes, tant sa qualité est exceptionnelle.

Pour mieux apprécier, voici un crop à 100% :

Crop100

Il n’y a pas à dire, en photographie, on peut vraiment tout faire, et les résultats sont parfois étonnants. Je vous invite à découvrir les autres photos prises avec cet appareil mutant sur le blog de Jason Bognacki.

Pour aller plus loin :

email

3 Commentaires

  1. Génial comme idée. Exit des gros blancs, et bonjour bricolage et des résultats surprenant.

    hj

  2. Le rendu est exceptionnel! Je suis allé voir les quelques autres photos.. wahou! Je me demande bien comment ça marche exactement, à quoi ça sert l’embout derrière le viseur?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.