Voici la première interview PhotoAngel. Aujourd’hui, nous vous proposons de rencontrer Maxence Martin du site Imagera.fr. Découvrez ce projet entrepreneurial dans cette vidéo, et si vous n’avez pas le temps de regarder la vidéo en entier, nous avons retranscrit certaines parties de l’interview dans la suite de l’article. Désolé pour la qualité sonore assez limite de mon micro. On fera mieux la prochaine fois.

Maxence Martin et Damien Soissons, fondateurs d’Imagera sont tous les deux ingénieurs de l’EFREI. A la fin de ses études, Damien a étudié dans une université technologique en Norvège puis a travaillé 4 ans chez IBM en tant que chef de projet. Maxence a fini ses études par le Master Spécialisé HEC Entrepreneurs et a travaillé 3 ans en tant qu’ingénieur avant vente puis commercial pour l’éditeur de logiciel Prologue.

Maxence et Damien avaient déjà travaillé sur des projets ensemble durant leur scolarité à l’EFREI, sur des projets de développements informatiques et associatifs. Après avoir passé 3 ans ensemble et ayant tous les deux l’envie de créer leur entreprise, ils ont étudié différents business plan et se sont mis d’accord, durant l’été 2009, sur l’idée de la photographie de mariage. C’est là qu’est née l’idée d’Imagera.

Qu’est-ce qu’Imagera ? En quoi ce site répond à un besoin ?

Imagera c’est une plateforme pour les photographes de mariage. Aujourd’hui, Imagera regroupe près de 200 photographes. L’idée est venue d’un besoin constaté auprès des futurs mariés. Après s’être rendu à des mariages, nous avons remarqué qu’il y a différents niveaux de qualité dans la prestation des photographes. Nous avons essayé de faire la recherche de photographe à la place des mariés et nous nous sommes rendu compte que cela était très difficile de trouver le bon photographe (tarifs, disponibilité, localisation).

Nous avons donc imaginé une plateforme qui permet aux futurs mariés de trouver un photographe de mariage.

Le principe est de permettre à la fois au photographe de trouver des clients, et aux futurs mariés de trouver un photographe, tout cela sur le même site.

Quand est né Imagera ?

L’idée d’Imagera est arrivée fin 2009. J’ai quitté mon emploi de commercial en décembre 2009 pour me lancer dans l’aventure et rédiger le premier cahier des charges pour la première version du site. Après avoir consulté différents prestataires, J’ai fait mon choix au premier trimestre 2010. C’est également à ce moment que Damien a rejoint l’aventure et qu’Imagera a intégré l’incubateur HEC.

Fin juin 2010, la première version du site apparaît et quelques photographes sont déjà inscrits sur le site (15 photographes au lancement sur Imagera).

Qu’est-ce que l’incubateur HEC vous a apporté dans ce projet ?

L’incubateur HEC nous a permis d’avoir des locaux, de ne pas être seul et isoler. Cela permet également de travailler avec d’autres start-ups, de créer une émulation, d’obtenir des retours d’expérience et des échanges qui sont très enrichissants pour chacun.

L’incubateur nous a également proposé des sessions de formation par des professionnels qui savent exactement comment créer une entreprise (pacte d’actionnaires, référencements et autres techniques destinées aux start-ups). Cela se passe 1 fois par semaine avec 2 heures de formation, en soirée pour s’adapter au rythme de travail de la start-up.

Comment Imagera se rend visible des clients potentiels ?

Imagera mise beaucoup sur son référencement (naturel et payant) pour se faire connaître, ainsi que sur Facebook (groupe de 400 membres) et sur Twitter. Nous avons également participé au Grand Salon du Mariage à Vincennes fin 2010 pour nous faire connaître auprès du grand public.

Imagera a également organisé un événement le 30 septembre 2010 sur le Pont des Arts à Paris qui permettait de faire rencontrer les futurs mariés et les jeunes mariés pour qu’ils échangent autour de leur mariage.

Quel est le modèle économique d’Imagera ?

Une fois arrivé sur le site, les futurs mariés peuvent trouver gratuitement le photographe de mariage qui correspond à leurs attentes (tarif, disponibilité autant pour le jour du mariage, que pour le lieu, style).

Le photographe, présent sur Imagera, va payer une commission au site, uniquement s’il signe un dossier avec un client apporté par Imagera. Imagera prend 10% de commission sur le prix annoncé par le photographe (Exemple : un photographe facture 1000 euros, Imagera touche 100 euros).

Après le mariage, le photographe peut mettre en ligne ses photos sur Imagera et les vendre aux jeunes mariés et à leur entourage. Imagera prélève également 10% de commission sur l’achat via la galerie en ligne. Le prix des photos est fixé en amont du contrat avec le client. Imagera s’occupe de l’ensemble du processus de commande : la prise de commande sur le site, l’envoi de la commande à un laboratoire, l’expédition de la photo, gestion des retours, etc…

Différents supports sont proposés pour ces photos :

  • le support en plexiglas, qui met en valeur les photos et les rends un peu plus brillantes
  • le support en PVC, très léger et peux s’accrocher en extérieur
  • le support en alu, qui permet de mettre en valeur des photos noir et blanc.

Quelles sont les prochaines étapes pour Imagera ?

A l’heure actuelle, 200 photographes sont inscrits et publiés sur Imagera.fr. « Publiés » signifie que ces photographes sont actifs et ont rempli leur profil. Si l’on parle du nombre total de photographes, il y en a environ 400.

Au niveau des clients, Imagera a plusieurs demandes par jour. Depuis le lancement, 400 personnes sont passées par Imagera pour faire une demande à un photographe. Etant donné que le mois de mars est le début de la saison pour les mariages, on s’attend à une augmentation des demandes (2 tiers des mariages se font entre mai et septembre).

Imagera va développer 2 autres offres :

  • des coffrets cadeaux photo, à la manière de Smartbox, à valoir auprès de tous les photographes présents sur Imagera.fr et dans toute la France. Ces coffrets pourront être utilisés pour des photos de book, d’événements, de photos de famille, d’anniversaire, de portrait, etc… A l’heure actuelle, la photo de grossesse et de naissance est très à la mode.
  • une offre à destination des professionnels (entreprises et administrations). Les photographes inscrits sur Imagera pourront être sollicités pour travailler auprès des entreprises ou administrations. Beaucoup de photographes cherchent à se diversifier et apporter des solutions aux entreprises (ils travaillent beaucoup le weekend pour les mariages, mais sont libres en semaine, notamment l’hiver). Imagera s’occupera de faire toute la démarche commerciale pour aller chercher les entreprises à la recherche de phoographes.

Bon courage à toute l’équipe d’Imagera.

Si vous avez une start-up dans le domaine de la photo, n’hésitez-pas à nous contacter.

Retrouvez également des conseils pour préparer un reportage de mariage sur Phototrend.fr